• Aurélia Basso

5 conseils de naturopathe pour vous mettre enfin au sport

Dernière mise à jour : oct. 12


naturopathe lyon

SOMMAIRE

1. L'activité physique depuis les origines de l'humanité

2. L'avènement de la sédentarité à l'époque contemporaine

3. Les conséquences de la sédentarité

4. Mes conseils de naturopathe pour vous motiver à pratiquer une activité physique sur le long terme


La rentrée est tout juste passée, les enfants ont pris leurs marques dans leur nouvelle classe/école, vous pouvez commencer à souffler et à penser à vous. Vous avez peut-être repéré il y a quelques semaines lors du forum des associations, une activité qui vous donnait envie. Vous savez qu'un peu d'activité physique vous ferait le plus grand bien, pourtant vous avez du mal a passer le cap et/ou à tenir sur le long terme. Découvrez mes conseils de naturopathe pour vous y mettre une bonne fois pour toute.


1. L'activité physique depuis les origines de l'humanité


L'être humain est fait pour être en mouvement. A l'origine, nos ancêtres passaient le plus clair de leur journée en quête de nourriture, aussi il leur fallait se déplacer et se dépenser. La marche avec la cueillette, la chasse avec la course à moyenne intensité avec des pics de vitesse. Le port de charges plus ou moins lourdes pour amener de l'eau, le fruit de sa cueillette, l'animal tué lors d'une longue chasse. Des milliers d'années ont forgé l'humanité dans le mouvement pour garantir la survie de l'espèce.


2. L'avènement de la sédentarité à l'époque contemporaine


Il y a environ 15 000 ans, nos ancêtres ont cessé leur itinérance et se sont sédentarisés. C'est à dire qu'ils sont commencé à s'établir à un endroit et à cultiver, à élever des bêtes. Cela ne veut pas dire qu'ils étaient sédentaires comme on l'entend à notre époque. Ils travaillaient au champ, partaient à la cueillette, allaient chasser, confectionnaient et entretenaient des outils, des récipients. Ils n'étaient plus nomades, mais sédentarisés.

La sédentarité relève aujourd'hui de tout autre chose. Au fur et à mesure des siècles, l'être humain à évolué dans sa quête pour bâtir un monde qui faciliterait toujours davantage sa propre existence, la rendrait toujours plus sécure, confortable et agréable. Voitures, trains, avions permirent de rallier deux endroits à une vitesse inconcevable un siècle plus tôt. Ce temps gagné permit à l'humain de le consacrer à autre chose : au travail, aux loisirs, à la vie de famille. La technologie permit de simplifier les communications, les échanges entre humains. Elle lui permit un gain de temps considérable, mais l'enferma de plus en plus dans la sédentarité. A notre époque, il n'est pas rare de recevoir un email ou un message sur notre smartphone de la part d'un collègue de travail qui n'est qu'a deux bureaux du nôtre. Beaucoup d'emplois obligent l'employé à rester assis 7 à 8h par jour devant son ordinateur. En rentrant à la maison le soir et le week-end, la télévision et internet nous confinent encore chez nous, nous contraignant seulement à nous déplacer entre la cuisine et le salon, la chambre et la salle de bain.

En plus de nous couper socialement -en nous donnant l'impression inverse en étant hyperconnecté-, la technologie, jouant sur notre goût pour la facilité, nous encourage à la sédentarité : voiture plutôt que marche, transports en commun plutôt que vélo, plats préparés plutôt que cuisine, supermarché plutôt que travail de la terre, récolte, cueillette et chasse/pêche. Encore pire ces dernières années, les livraisons de repas et de courses à domicile qui nous évite même de mettre un pieds en dehors de chez nous. Si certaines solutions sont idéales dans certains cas de figure (crise sanitaire, handicap etc.), nous prenons dangereusement l'habitude de ces accommodements provisoires qui s'inscrivent finalement dans la durée et deviennent la norme. Le temps que nous croyons gagner n'est bien souvent qu'illusoire, car ces progrès qui nous facilitent le quotidien, pèsent en réalité lourdement sur notre santé.


3. Les conséquences de la sédentarité


Si vous êtes assis au moins 7h par jour, vous êtes considéré comme une personne sédentaire. Les principaux risques liés à la sédentarité sont :

  • La prise de poids

  • Des troubles cardio-vasculaires (varices, infarctus...)

  • Un affaiblissement général causé par une atrophie musculaire

  • Un risque accru de troubles ostéo-articulaires

  • Un risque plus élevé de développer des troubles comme la dépression, l'anxiété, par un défaut d'oxygénation du cerveau

  • Un risque plus élevé de développer un diabète

Même si nous ne pouvons pas retourner à un mode de vie plus actif (car notre métier exige un travail de bureau par exemple), une grande partie des troubles listés ci-dessus peuvent être améliorés simplement en pratiquant une activité physique régulière. Pratiquer seulement 30 minutes de marche rapide chaque jour permet déjà d'améliorer l'état de santé générale rapidement, quelle que soit la situation de la personne (ostéoporose, hypertension, obésité etc.), le mouvement est un des meilleur médicament qui soit, il est gratuit et sans danger.


4. Mes conseils de naturopathe pour vous motiver à pratiquer une activité physique sur le long terme


  1. Fixez-vous un objectif atteignable pour commencer, en fonction de votre emploi du temps et de votre situation personnelle.

  2. Visualisez votre objectif et notez les sentiments qui vous stimulent : fierté, satisfaction, joie etc. Imaginez-vous une fois votre objectif réalisé : sentiment de plénitude, regain d'énergie, meilleur humeur au quotidien etc. Si vous vous sentez découragé, re-visualisez votre objectif et ressentez les émotions qui y sont associées.

  3. Choisissez une activité physique qui vous plaît et qui peut s'articuler avec votre emploi du temps. Si vous avez déjà une vie bien remplie avec votre travail et votre famille, réfléchissez à une stratégie pour introduire du sport dans votre routine. Faites du sport en famille le week-end : vélo, natation, accrobranche, randonnée. Préférez la marche et le vélo pour aller au travail quitte à vous lever plus tôt -ce qui signifie que vous vous coucherez plus tôt, exit Netflix jusqu'à minuit-. Vous n'avez pas le temps et/ou le budget pour une salle de sport, cherchez des vidéos "workout" sur Youtube, il y en a à la pelle, ainsi vous maîtriserez parfaitement vos horaires et vos dépenses. Si vous avez les moyens, engagez un coach sportif.

  4. Créez-vous une routine pour la semaine ou pour le mois. Être organisé facilite le maintien sur le long terme de votre routine sportive.

  5. Débranchez votre cerveau, quand vous devez y aller, allez-y, ne vous posez pas de question, ne tergiversez pas. Comme dirait une marque bien connue : Just do it. Prenez l'engagement avec vous-même que ces séances d'activité physique sont incontournables, qu'elles font partie de votre travail personnel et que vous ne pouvez pas y déroger (hors cas de force majeur comme une bonne grippe qui vous met à plat, vous reprendrez dés que vous serez sur pieds).


Lorsque vous vous y serez mis, vous vous sentirez fier de vous. Les premières fois, vous aurez sans doute des courbatures, c'est normal. Vous pourrez vous rendre compte que vos muscles existent bel et bien. Prenez le temps de vous échauffer et de vous étirer après chaque séance, buvez suffisamment, et vous constaterez votre progression au fur et à mesure des semaines, ce qui vous encouragera a continuer. Vous vous sentirez de mieux en mieux, vous gagnerez en estime et en confiance en vous, vous serez plus détendu et globalement plus en forme dans votre vie de tous les jours. Vous perdrez très certainement du poids, ce qui sera bon pour votre moral. Vous entrerez dans un cercle vertueux, vous vous intéresserez peut être davantage au sujet, vous vous pencherez sur la nutrition pour améliorer encore votre état de santé, et à ce moment là, vous aurez tout gagné, bravo ! Alors n'attendez plus, passez simplement à l'action pour vous-même.


Si vous avez besoin d'aide pour améliorer votre état de santé général et rééquilibrer votre alimentation, vous pouvez me contacter en cliquant ici.



Ces conseils ne sauraient remplacer un avis médical et ne donnent lieu à aucun diagnostic. Si vous suivez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin traitant.


Auteur : Aurélia Basso-Peressut, naturopathe certifiée d'État


Sources :

Paleofit, F. Kuhn

https://sante.lefigaro.fr/article/la-sedentarite-une-menace-silencieuse-pour-notre-sante/

https://www.cairn.info/revue-sciences-sociales-et-sport-2010-1-page-133.htm