• Aurélia Basso

6 conseils de naturopathe pour prévenir l'AVC

Dernière mise à jour : août 25


Votre naturopathe sur Lyon 5 vous conseille sur la prévention des AVC.

SOMMAIRE

1. Existe-t-il différentes formes d'AVC ?

A) L'AVC ischémique

B) L'AVC hémorragique

2. Comment détecter la survenue d'un AVC ?

3. Mes 6 conseils de naturopathe pour la prévention contre l'AVC


Vous manquez de temps ? Regardez le résumé de l'article en vidéo :






L'AVC (accident vasculaire cérébral) est la première cause de handicap, la seconde cause de démence et la troisième cause de mortalité (prévalence estimée à 400 000 patients chaque année) en France. Avec un taux d'incidence multiplié par deux tous les 10 ans après 55 ans, l'AVC est un vrai sujet de santé publique(1).


1. Existe-t-il différentes formes d'AVC ?


Il existe en effet différents types d'AVC avec des origines différentes :


A) L'AVC ischémique


Représentant la majorité des AVC, l'AVC ischémique se manifeste par le blocage de la circulation sanguine d’une artère vers le cerveau, privant d'irrigation en nutriments et en oxygène les cellules nerveuses. Cette privation entraîne leur mort dans la zone concernée.


  • Dans 20% des cas, il s'agit de la migration d'un caillot formé dans le cœur vers le cerveau qui vient boucher une artère.

  • Dans 20% des cas, il s'agit d'un infarctus cérébral, conséquence d'un encrassement des vaisseaux cérébraux qui finissent par s'obstruer comme dans l'athérosclérose cardiaque.

  • Dans 20% des cas, l'AVC est la conséquence de micro-AVC qui ont lieu dans les petites artères du cerveau.

  • Dans les 40% des cas restants, les causes sont inexpliquées.


B) L'AVC hémorragique


Principalement dû à l'hypertension artérielle, l'AVC hémorragique survient lorsque un vaisseau se rompt. Un hématome se forme alors, comprime les zones avoisinantes, ce qui perturbe les échanges et détruit les cellules de la zone concernée. Les médicaments anticoagulants qui fluidifient le sang peuvent augmenter le risque d'AVC hémorragique.


Une intervention immédiate est nécessaire pour limiter les dommages causés aux cellules cérébrales, et ainsi augmenter les chances de récupération post AVC. Cependant, dans 25% des cas, l’AVC provoque le décès dans l’année qui suit. En termes de handicap, plus de 225000 personnes sont classées de façon permanente en affection de longue durée « accident vasculaire cérébral invalidant » par le régime général de l’assurance maladie, c'est pourquoi les mesures de prévention sont essentielles.



2. Comment détecter la survenue d'un AVC ?


Un AVC survient généralement brusquement avec les symptômes suivants :

  • Un engourdissement, une sensation de paralysie ou une faiblesse d’un côté du corps : main, bras, jambe, visage…

  • Des difficultés soudaines à s’exprimer ou à comprendre les autres

  • Un trouble brutal de la vue

  • Un mal de tête intense pouvant être accompagnés de vertiges


A noter : Attention à l'AIT (accident ischémique transitoire) aussi appelé "AVC silencieux" dont les symptômes sont brefs (généralement moins d'une heure), qui est souvent confondu avec un simple malaise. Ils sont associés à des troubles cognitifs et une perte de mémoire et augmentent de 10 à 20% les risques de faire un AVC dans les trois mois suivants(2).



3. 6 conseils de naturopathe pour la prévention contre l'AVC


Ces conseils sont indispensables dans la prévention contre l'AVC, en faire l'économie augmente de façon très importante les risques de subir un AVC :


  1. Arrêtez de fumer, le tabac est un facteur de risque majeur d'AVC.

  2. Pratiquez une activité physique de 30 mn par jour (au minimum de la marche)

  3. Faites attention à votre tension artérielle. A partir de 14/9 de tension, le risque d’AVC double pour les plus de 50 ans (3).

  4. Ayez une alimentation équilibrée (noix, oléagineux, poissons gras sources de graisses de qualité -Oméga 3-, fruits et légumes frais de préférence bio, limiter le sel et l'alcool)

  5. Maintenez votre poids de santé, le surpoids est un facteur de risque important. Pour avoir une idée d'où en est votre poids, calculez votre indice de masse corporel en divisant votre poids (en kg) par le carré de votre taille (m). Un IMC normal se situe entre 18,5 et 25.

  6. Limitez les sources de stress ou apprenez à mieux le gérer.


Comme vous pourrez le constater, une alimentation de qualité et l'activité physique sont à chaque fois au cœur de mes conseils. Ils sont le véritable socle de la santé et ont le pouvoir de réduire le risque de toutes les maladies en renforçant l'immunité, en préservant l'équilibre naturel de l'organisme et en garantissant son fonctionnement optimal. N'en faites pas l'économie !


Si vous avez déjà subi un AVC, sachez que la naturopathie peut vous aider à récupérer et à retrouver un plus grand confort de vie. Le corps à une capacité de régénération incroyable. N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations par ma page de contact en cliquant ici.



Auteur : Aurélia Basso-Peressut, naturopathe certifiée d'État à Lyon


Ces informations et conseils ne sauraient ni établir un diagnostic ni se substituer à un avis médical.



Sources :

(1) Docteure Elisabeth Fery-Lemonnier, La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en France, https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avc_-_synthese_seule_rapport_final_-_vf.pdf

(2) 3 K E Lager, A Wilson, K Khunti, A K Mistri- Quality of secondary prevention measures in TIA patients: a retrospective cohort study- Postgrad Med J 2012;88:305-311

(3) Veronica Franco, MD; Suzanne Oparil, MD; Oscar A. Carretero, MD Review: Clinical Cardiology: New Frontiers Hypertensive Therapy: Part I - Circulation. 2004; 109: 2953-2958

16 vues0 commentaire