• Aurélia Basso

Stress chronique : 6 conseils de naturopathe pour aller mieux

Dernière mise à jour : août 25


Votre naturopathe vous donne des astuces pour lutter contre le stress

SOMMAIRE 1. Qu'est ce que le stress ?

1.1 Les 3 types de stress

1.2 Les 3 phases du stress

2. Pourquoi le stress chronique est-il un "mauvais stress" ?

3. Comment savoir si je suis en stress chronique ?

4. 6 Conseils de naturopathe pour lutter contre le stress



1. Qu'est ce que le stress ?

1.1 Les 3 types de stress


Le stress est une fonction naturelle de l'organisme. Sans stress, notre corps n'aurait pas la capacité de s'adapter à une situation brutale ou dangereuse et l'espèce humaine aurait disparue depuis longtemps.

Il existe plusieurs types de stress. Le premier se nomme : le stress aigu. C'est le stress le plus sain, ou le « bon stress ». Pourquoi le plus sain ? Vous le comprendrez quand nous aborderons le second type de stress. Le stress aigu permet à l'organisme de s'adapter pour pouvoir lutter ou fuir. Ce réflexe primaire est parfaitement normal et peut, dans certaines circonstances, vous sauver la vie.

Le second type de stress est le stress chronique, c'est le "mauvais stress". Ce stress est principalement d'ordre psychologique et peut avoir de nombreuses origines : le travail, la famille, la crise sanitaire etc... S'il dure trop longtemps sans être prit en charge sérieusement, il peut mener au burn-out qui peut être un véritable crash dans votre vie. Nous le détaillerons davantage dans la partie suivante.

Nous pourrions ajouter un troisième type de stress car sa forme est mixte. Il s'agit du traumatisme secondaire aussi appelé usure de compassion. Il peut apparaître chez les personnes qui côtoient dans le cadre de leur travail des victimes de violence, des personnes malades, en détresse ou encore des individus responsables d'actes punis par la loi pour des faits de viol, de meurtre ou encore d'agression.

Ce type de stress peut entraîner des effets semblables à celui d'un stress chronique comme de l'anxiété, des troubles du sommeil et des troubles d'ordre psychologique.

1.2 Les 3 phases du stress


Le stress comporte 3 phases : la phase d'alarme, la phase de résistance et la phase d'épuisement.


La phase d'alarme

Elle se déclenche dés l'apparition d'une situation dangereuse ou brutale en sécrétant de l'adrénaline qui permet :

  • la diffusion de glucose dans le sang

  • l’augmentation de la pression artérielle

  • l’accélération du rythme cardiaque et de la respiration

  • la contraction des muscles

Cette adaptation de votre organisme vous permet de lutter ou de fuir. C'est le stress aigu.


La phase de résistance

La phase de résistance permet de prendre le relai de la phase d'alarme en sécrétant des hormones capables de fournir à l’organisme et au cerveau ce dont il a besoin pour résister à l’agression. Cette phase permet d’agir de la façon la plus appropriée pour combattre l’état de stress. Une fois le danger écarté et le stress disparu, le métabolisme opère un retour à la normal.

Cependant, lorsque la phase de résistance dure trop longtemps ou que nous subissons en permanence, plusieurs fois par jour, des allers et retours de phase d'alarme/phase de résistance, nous entrons progressivement dans le stress chronique. Cette situation peut survenir très facilement et faire partie de votre quotidien sans que vous vous en rendiez compte :

  • Education des enfants

  • Problèmes de couple

  • Divergence d'opinion sur l'organisation de la vie de famille

  • Pression au travail

  • Mauvaise ambiance au travail

  • Difficultés financières

  • Problèmes familiaux

  • Impondérables divers (enfant malade, panne de voiture, cambriolage, problèmes de voisinage etc..)

  • Maladie

  • etc etc etc..


C'est la phase dans laquelle il faut agir à tout prix pour éviter que la situation ne dégénère et que votre santé en fasse les frais.


Phase d'épuisement

Ca y est, vous êtes au bout du rouleau. Toujours fatigué, vous n'arrivez plus a vous requinquer, vous êtes en burn-in, en état d'épuisement psychologique. Pourtant, même à bout de nerfs, certaines personnes continuent à avancer tête baissée, "la tête dans le guidon", parfois jusqu'au burn-out. Puisque vous n'avez pas pris vous-même la décision de démissionner, ce sont votre cerveau et votre corps qui décident de vous lâcher. Vous n'êtes plus capables de vous lever ni de réfléchir. Un arrêt de travail prescrit par le médecin (généralement de 6 mois ou plus) s'impose. Atteindre cette extrémité peut être dangereux, alors levez le pieds avant d'y être forcé!


2. Pourquoi le stress chronique est-il un "mauvais stress" ?


Le stress fait chuter la sécrétion de certains neurotransmetteurs impliqués notamment dans la motivation et le plaisir. Il déclenche une augmentation du cortisol qui à de nombreuses répercussions sur l'organisme :

  • Il fait le lit du diabète en baissant la sensibilité des récepteurs à l'insuline ce qui fait que le glucose reste en circulation dans le sang et n'entre pas dans les cellules.

  • Il empêche de maigrir car les récepteurs à l'insuline sont perturbés. L'organisme est en mode stockage, le taux graisse augmente.

  • Il baisse la DHEA pouvant entraîner chez les femmes un syndrome prémenstruel, aggraver ses symptômes, provoquer des difficultés à procréer et générer une impuissance chez les hommes.

  • Il peut conduire à un épuisement de la thyroïde ayant pour conséquence une hypothyroïdie latente

  • Il déclenche une fuite de magnésium

  • S'il est en excès dans le cerveau il peut provoquer des troubles de la mémoire et de la concentration

  • Il induit un effondrement du système immunitaire et rend donc plus fragile


3. Comment savoir si je suis en stress chronique ?


Si vous avez plusieurs de ces symptômes depuis au moins 2 mois, il est possible que vous souffriez de stress chronique :

  • Fatigue

  • Troubles du sommeil

  • Perte d'appétit ou Troubles du comportement alimentaire

  • Crises de larmes

  • Perte du sens de l'humour

  • Sentiment de persécution

  • Troubles de la concentration et/ou de la mémoire

  • Baisse de la libido

  • Troubles de l'humeur

  • Anxiété

  • Palpitations, douleurs thoracique

  • Maux de dos, de tête

  • Réactions excessives

  • Perte de confiance et/ou d'estime de soi

  • Irritabilité

  • Manque d'enthousiasme

  • Repli sur soi

4. 6 Conseils de naturopathe pour lutter contre le stress



  1. Limitez la consommation de graisses saturées (combinées au stress elles favorisent la prise de graisse abdominale et derrière la nuque)

  2. Évitez les excitants : café, thé noir, sucre, tabac, chocolat, boissons sucrées et énergisantes. Même s'ils vous donnent la sensation « de tenir », leur consommation accentue considérablement les effets nocifs du stress sur votre organisme.

  3. Mangez un goûter entre 16 et 17h afin de pouvoir manger léger le soir.

  4. Éteignez tout vos écrans 1h avant de vous coucher et faite une activité relaxante : lire un livre qui vous enthousiasme, prenez un bain, méditez...

  5. Réfléchissez à ce dont vous avez besoin pour vous épanouir dans votre vie, retrouvez du sens, essayez de visualiser votre problème du moment sous un angle positif qui vous permet d'aller de l'avant.

  6. Évitez de céder à l'automédication et aux médicaments de confort a moins qu'ils vous soient strictement indispensables.


Ces conseils sont une base valable pour tous et peuvent vous aider à améliorer votre résistance au stress, cependant, si vous pensez êtres en phase de résistance ou d'épuisement, vous devriez vous faire accompagner par un professionnel. La naturopathie peut vous accompagner et vous éviter de tomber dans des pièges publicitaires qui finiraient par vous faire plus de mal que de bien. Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez-ici ou vous pouvez prendre directement rendez-vous.


Ces conseils ne sauraient remplacer l'avis et le diagnostic d'un médecin.

41 vues0 commentaire